Une prise en charge des « Urgences Tête » sur le Groupe Hospitalier

Un site utilisant Réseau AP-HP

GROUPE HOSPITALIER 10ᵉ

Une prise en charge des « Urgences Tête » sur le Groupe Hospitalier

Urgences TêteLe Groupe hospitalier s’est engagé dans la concrétisation de son projet médical avec, parmi ses axes stratégiques prioritaires, l’activité neurosciences-tête et cou dans le cadre du territoire Nord.

Dans ce domaine, la construction d’une offre de soins structurée et innovante se pose avec une acuité particulière au regard des enjeux de santé publique, de l’attractivité sur le territoire et du positionnement stratégique du groupe hospitalier.

La prise en charge des AVC, avec 18 000 nouveaux cas en Ile-de-France, appelle des réponses en termes d’organisation sanitaire, que ce soit en termes d’urgences, de plateau technique, d’hospitalisation.

La forte croissance des indications de thrombectomie permet une avancée réelle dans la prise en charge des patients, tout en nécessitant de renforcer la fluidité dans les organisations.

Parallèlement, les réorganisations de la permanence des soins (ex-grande garde) élargissent le recrutement, que ce soit en neurochirurgie, neuroradiologie interventionnelle,
mais aussi ORL.

Face à ces nombreux défis, un projet « Urgences Tête »a été élaboré et porté par le Groupe, afin de mieux structurer les parcours patients.

Trois actions mobilisent d’ores et déjà les équipes :
• Le regroupement des consultations céphalées programmées au sein des consultations de neurologie, permettant au Centre d’urgences céphalées de se centrer sur sa mission d’urgence
• La transformation de l’hospitalisation de semaine du service de neurologie en hospitalisation complète, qui doit permettre à la fois d’améliorer les solutions d’aval de ces parcours, tout en offrant l’occasion d’une redéfinition des modes de prise en charge sur l’ensemble des degrés de surveillance des patients (USI, surveillance moyenne, surveillance légère)
• Un travail sur les parcours de soins neurologie/ORL depuis les urgences

Certaines de ces actions vont aboutir dans les prochains mois. D’autres se poursuivront en 2016 avec l’ambition de proposer à terme un guichet unique des « Urgences Tête ».